Jun 23, 2011

ENCORE PLUS RICHES ... ENCORE PLUS PAUVRES !

LES RICHES EN FORTE AUGMENTATION, LES PAUVRES AUSSI !


Malgré un fort ralentissement de l’économie philippine, les 40 philippins les plus riches sont encore plus riches, ceci principalement du fait du boom de la bourse de Manille, nous apprend le magazine Forbes Asia ce jeudi 23 juin 2011.

Dans son édition de juillet, le magazine Forbes publie les noms des 40 plus riches Philippins. Selon Forbes Asia, la richesse de ces 40 personnalités a augmenté collectivement, pour atteindre un sommet jamais atteint à ce jour de $ 34 Milliards, alors qu’il n’était que de 22, 8 Milliards en 2010.


L’économie philippine n’a connu une croissance que de 4, 9 % au cours du premier trimestre de cette année, en partie du fait d’une chute du commerce et d’un arrêt dans les dépenses de l’État dans les infrastructures. Ce chiffre est à comparer à un bon 8, 4 % pour la même période de 2010. Ce qui n’avait pas empêché une forte augmentation du taux de chômage.


Les entrées des US $ provenant des OFW faussent par trop l’économie réelle du pays.
Ces entrées représenteraient 10 % du PIB !
Oui, mais c’est du net, de l’argent qui arrive régulièrement, qui est disponible et peut-être dépensé en totalité dans l’économie locale et qui doit faire vivre plus ou moins 70 millions de personnes.


Le Stock Exchange Composite Index, l’indice de la bourse locale, est en hausse de 27 % sur 12 mois, dépassant largement son sommet de 2007.


Forbes Asia ajoute que le nombre de Milliardaires philippins a atteint un nouveau record et qu’il a plus que doublé, si l’on compare avec ceux enregistrés l’an dernier. Parmi les nouveaux milliardaires Forbes cite : Enrique Razon Jr. qui contrôle International Container Services, qui devient Nº 7 avec une fortune estimée à 1,6 Milliards et le fondateur de Jollibee Tony Tan Caktiong qui se place Nº 11 avec 1 Milliard de US $.


Le fondateur des SM toujours en tête

Pour la quatrième année consécutive, le développeur de Centres Commerciaux Henry Sy arrive Nº 1 et de loin, avec une fortune estimée à 7,2 Milliards de US $, en forte progression. Le Tycoon, âgé de 86 ans, détient l’un des plus grands groupes de vente au détail des Philippines, SM Prime Holdings Inc. Société qui est également le plus grand développeur de Centres Commerciaux du pays. (Qui fait également le maximum de lobbying pour éviter que la concurrence puisse venir s’installer aux Philippines !). Pas de Cha-Cha pour Sy, manquerai plus que Carrefour ou Wall-Mart puissent venir s’installer dans son pays. Le commerce de détail … réservé aux Philippins ! Pas de concurrence s’il vous plait, merci.

Lucio Tan se trouve toujours en deuxième position avec 2, 8 Milliards de US $, alors qu’il n’était qu’à 2, 1 Milliards en 2010 ! Souvenez-vous des mouvements (irréguliers ?) sur Philippines Airlines et la PNB, la Philippine National Bank. N’aurait-il plus d’amis au sommet de l’état ?


La plus grande partie de ses biens se trouvent maintenant investis dans la société Eton Properties, société basée à Hong-Kong et qui a bénéficié d’une embellie sur les valeurs immobilières.

La place Nº 3 de John Gokonwei demeure inchangée avec une fortune estimée à 2, 4 Milliards de US $ contre 1, 5 Milliards en 2010. Gokongwei est à la tête de JG Summit, un conglomérat qui a des intérêts dans le transport aérien, l’immobilier, les télécommunications, la banque, le secteur hôtelier et la production d’électricité.

Le fondateur de Centuries Properties, José Antonio, se hisse à la 24 ème place avec 245 millions, Eric Recto arrive Nº 25 avec 200 millions.

Le fondateur de la société de biscuits Rebisco, Jacinto Ng Sr., devient Nº 35 avec 115 millions de US $ et le plus jeune de la liste, Edgar Sia II, 34 ans, devient Nº 40 avec une fortune estimée à 85 millions de US $.


Et les pauvres deviennent de plus en plus pauvres !


Expériences, critiques et commentaires, comme d'habitude sont les bienvenus.

1 comment:

Josick d'esprit agricole said...

Les pauvres encore plus pauvre, relativement aux riches qui deviennent encore plus riche c'est certain.
Mais dans l'"absolu" ?